Qu'est ce qu'un Vélo à assistance électrique ?

C'est un vélo classique auquel sont ajoutés:

  • un moteur électrique qui peut être situé dans la roue avant ou arrière, dans le pédalier et quelquefois déporté par courroie. La loi limite sa puissance à 250 W et sa vitesse à 25 km/h,
  • une batterie qui, selon la technologie utilisée, apporte une autonomie plus ou moins importante. Un chargeur est fourni pour l'alimenter sur le secteur.
  • un contrôleur électronique qui permet de réguler les différents composants (intégré dans le bloc batterie sur l'image ci-contre)
  • un boîtier de commande au guidon, qui n'est pas forcément présent selon les modèles, et qui permet à l'utilisateur de moduler son assistance, de connaitre son kilométrage...

Mais c'est avant tout un type de vélo qui va vous ouvrir de nous horizons, de nouvelles perspectives, vous pourrez grâce à lui explorer des endroits ou vous ne pensiez pas pas pouvoir aller.

DONC AVEC UN VÉLO ÉLECTRIQUE, JE NE PÉDALE PLUS ?

Non, la législation du VAE (Vélo à assistance électrique) stipule que le moteur n'est qu'une assistance au pédalage. L'utilisateur doit donc toujours assurer la rotation du pédalier pour activer l'assistance électrique.

Certains modèles proposent néanmoins un système d'accélérateur par poignée sans la nécessité de pédaler : cela n'est pas conforme à la loi.

PUIS-JE ROULER SUR LA ROUTE AVEC MON VÉLO À ASSISTANCE ÉLECTRIQUE ?

Oui, à condition qu'il dispose d'un certificat d'homologation. Ainsi, avant tout achat, demander une copie de ce certificat spécifiant le respect du décret 95-937 relatif à la prévention des risques résultant de l'usage des bicyclettes et transmettez le à votre assureur afin d'avoir la certitude d'être couvert en cas d'accident.

PUIS-JE ÉGALEMENT ROULER SANS ASSISTANCE ?

Oui, pour ceux qui désirent également rouler sans l'assistance électrique et choisir de l'activer à volonté, certains modèles proposent une commande sur le guidon permettant de choisir plusieurs modes d'assistance ainsi que la possibilité de couper le moteur. Mais attention, le vélo électrique est plus lourd qu'un vélo traditionnel (entre 6 et 20 kg de plus en moyenne).

LES VÉLOS ÉLECTRIQUES FONCTIONNENT-ILS TOUS DE LA MÊME FAÇON ?

Non, il existe différents types d'assistance électrique :
  • assistance par rotation du pédalier : c'est le système le moins coûteux et le plus courant. Situé au niveau du pédalier, un capteur détecte la rotation de celui-ci et donc le pédalage mais non la pression exercée sur la pédale. Le moteur libère la totalité de son énergie instantanément. Un tour de pédalier est souvent nécessaire pour assurer la mise en marche du moteur. On y adjoint, sur certains modèles, une aide au démarrage par poignée qui déclenche l'assistance sans la nécessité de pédaler ;
  • assistance par capteur de pression : le moteur démarre dès qu'il sent la pression exercée sur la pédale. Plus l'utilisateur appuie sur les pédales, plus le moteur l'aide, même si sa cadence de pédalage est faible. Ce système est particulièrement apprécié des sportifs qui ont la sensation de garder le contrôle du cycle et d'imprimer les accélérations mais il nécessite de maintenir une pression continuelle sur les pédales qui n'est pas toujours à la portée des cyclistes amateurs ;
  • assistance par capteur d'effort : c'est le pédalage et sa cadence qui commandent la puissance du moteur. Plus le cycliste pédale à une cadence élevée, plus il bénéficie d'une assistance. Ce système rend les démarrages en côtes plus aisés. C'est un système au coût équivalent à celui du capteur de pression ;
  • assistance par tension de la chaîne ou du cardan : l'assistance se met en marche par tension de la chaîne. Ce système est très réactif puisque la chaîne se tend dès que le pied est posé sur la pédale. Il favorise donc les démarrages en côte mais présente l'inconvénient de toujours devoir appuyer sur les pédales pour avancer. Le positionnement central du moteur équilibre le vélo.

VELO A ASSISTANCE ELECTRIQUE (45 KM/H)

Un vélo électrique rapide peut monter jusqu'à 45 km/h pour des sensations incroyables. La vitesse de ce type de vélo électrique les fait entrer dans la catégorie des cyclomoteurs (puissance moteur 500W), et non dans la catégorie vélo (puissance moteur 250W). L'usage d'un vélo électrique rapide implique le port d’un casque homologué cyclomoteur, l'immatriculation (carte grise gratuite) et une assurance cyclomoteur. Goûtez cette sensation de vitesse sans bruit et sans pollution !

IMG 2134
IMG 2146
IMG 2147
IMG 2159